PRODIGUE


PRODIGUE
. adj. des deux genres
Qui dissipe son bien en excessives et folles dépenses. Il n'est pas libéral, il est prodigue. Cette femme est trop prodigue. Prodigue de son bien et du bien des autres. La parabole de l'enfant prodigue.

Fig., Enfant prodigue, Jeune homme de famille qui, après des absences et de l'inconduite, retourne dans la maison paternelle.

PRODIGUE, s'emploie quelquefois figurément, au sens moral. Cet homme est prodigue de paroles, de promesses, de serments. Il n'est pas prodigue de louanges.   Il se dit, en bonne part, De celui qui fait de grands sacrifices pour l'utilité d'autrui. Cet homme est prodigue de son bien pour soulager les malheureux. Il est prodigue de son sang, de sa vie pour l'État.

PRODIGUE, est quelquefois substantif. C'est un prodigue. Il peut être défendu aux prodigues de plaider, de transiger, d'emprunter, etc., sans l'assistance d'un conseil.

L'Academie francaise. 1835.